Atari Stacy

English Version
WikipédiA



Acquisition récente (2009) que j'aurai rêvé d'avoir 20 ans plus tôt !!

Caractéristiques Que peut on en faire? Démontage

Un don de Jean Lusetti, créateur entre autres de Vision, le logiciel de traitement d'images True Color. Il s'agit d'un Atari ST portable... Mais qui pèse son poids! 8Kkg.

Caractéristiques de base:
  1. CPU Motorola 68000, 16/32 bits, 8MHz
  2. Ram 1Mo, extensible à 4Mo par remplacement d'une carte
  3. Ecran LCD monochrome 640x400, plus les modes ST couleur par le port externe.
  4. Disque dur interne SCSI 20 Mo
  5. trackball ou (par switch) souris et joystick externes.
  6. Son sur Chip Yamaha.
  7. port série 19200 bauds, MIDI, parallèle, disquette externe
  8. Port DMA et port cartouche
  9. Clavier complet avec pavé numérique
  10. Pas de batterie! Alimentation externe seulement...


Le panneau arrière
On retrouve l'ensemble des ports d'un Atari ST.
On remarquera le logement prévu pour une batterie qui n'a jamais été utilisé! Les tests réalisés par Atari à l'époque donnaient une autonomie de 15 à 20 minutes, cette partie fut donc abandonnée au profi d'une alimentation externe.


Le côté droit
Sur le côté droit, un switch qui permet de basculer entre le trackball et la souris. Le trackball est réellement pratique et bien meilleur, à mon goût, que les touchpads actuels. Pour certains jeux on préfèrera une souris externe.


Le côté gauche
Ici on trouve l'interrupteur d'allumage et deux petites trappes.
La première donne accès au port cartouche et la seconde à un port qui ne contient rien... Sans doute une extension type Mega Bus qui a été abandonnée.


Le dessous
Deux plaques metalliques donnent accès à la carte RAM/ROM. Pour changer le TOS rien de plus simple, on remplace les deux boitiers ROM par des plus récents. Pour la RAM, seule la carte du Stacy 2 permet un ajout de SIMMS. N'ayant qu'un Stacy 1, je ne peux pas la doper simplement.


Le problème de l'alimentation!
Je n'ai pas eu le bloc d'alimentation externe original. Fort heureusement, le connecteur est standard et j'ai pu récupérer une alimentation d'un Compaq 486. Il a juste fallu inverser la polarité en coupant le fil.


L'affichage
L'écran LCD est précis mais peu limineux malgré les réglages de contraste et luminosité. Cet écran dispose d'un panneau electroluminescent sur toute sa surface arrière, panneau qui vieillit mal et perd de sa capacité lumineuse avec les années.


Que peut-on en faire?

Limité à l'affichage monochrome en 640x400 (sauf ajout d'un moniteur extérieur), on cherche les logiciels supportant cette résolution! Ce n'est pas toujours simple, mais on y arrive...


Les jeux


Esprit
J'ai installé Esprit, Oxyd, Oxyd Magnum, Zak McKraken, Monkey Island, Patience, Go Up, Bolo. J'en trouverai encore d'autres j'imagine...

Patience


La bureautique


Script
Script pour mettre en page, Everest comme simple éditeur de texte. Calcomat pour le tableur. Textomat pose problème car il tente systématiquement d'accéder au lecteur de disquette.

Calcomat


La programmation


GFA Basic 3

Forth STE
J'ai installé le GFA Basic 3, mon Forth STE ainsi que Assemble.

Assemble


Les outils


Kobold
Kobold pour la copie, ST Trans pour une liaison série pour copier le système depuis un autre Atari ST, HexEdit come éditeur hexadécimal, XBoot pour créer des configurations de démarrage.

XBoot


L'animation

Son et image passent bien avec MP_STE! Il reste que la vitesse de rafraîchissement de l'écran est trop faible et les images se superposent. Ceci est particulièrement visible avec une animation rapide.
D'autre part l'absence de son DMA oblige à programmer le Yamaha par une interruption gourmande en temps machine et ceci ne donne pas d'aussi bons résultats que sur un STE.

MPlayer STE
Démontage

C'est une opération bien délicate! J'ai cru ne jamais y arriver et je crois que je ne m'y risquerai pas une seconde fois. Enfin, voici le démarrage...

Première étape
Il faut d'abord enlever le stick "Atari Stacy" sous l'écran. Cela libère l'accès à deux vis importantes. Une fois celles-ci retirées, on peut déloger doucement le couvercle arrière de l'écran (à part ces deux vis, le reste est encastré).


Deuxième étape
Ensuite, démontez l'accès des câbles allant de l'écran à l'unité centrale et tentez de "pousser" un maximum de longueur de câble à l'intérieur de l'UC. Pour ce faire, il faut enlever certains scotchs qui les maintiennent ou certaines bagues plastiques qui les fixent entre-eux.
L'ouverture de l'odinateur ne peut se faire que si la longueur de câble est suffisante pour soulever la partie supérieure.


Troisème étape
Ensuite, retournez la machine et retirez toutes les vis du fond.
  • Ne pas oublier celle sous le stick de garantie (en vert)
  • Ne pas oublier celles à l'arrière (en rouge)
  • Les deux vis maintenant deux plaques métalliques peuvent être laissées (en jaune)


Dernière étape

Vous pouvez maintenant remettre l'ordinateur dans le bon sens et déloger lentement le haut du bas. Ne tirez pas trop sur les câbles écran car vous ne sauriez plus où ils étaient branchés dans la machine! Je n'ai malheureusement pas de photos du reste du démontage tellement j'étais concentré et inquiet par ma manipulation. A l'intérieur, vous découvrirez plusieurs cartes:

15 décembre 2007