Acorn RiscPC700

English Version
WikipédiA



L'unité centrale, souris et claviers ne sont pas d'origine.

Caractéristiques Le disque ZIP Emulation PC Changer les ROMs Carte EtherLAN

Je l'ai acquis par curiosité pour le monde du RISC OS que je ne connaissais pas dut tout!

Les caractéristiques du RiscPC700:
  1. Un CPU Strong ARM
  2. système Risc OS 4.39 en Rom
  3. 80Mo de RAM
  4. 1024x768 32768 couleurs
  5. port série , parallèle, clavier PS/2, bus mouse, sortie son
  6. disque dur 40Go
  7. lecteur graveur CD
  8. carte réseau EtherLAN
Ci-contre, la carte mère avec:
  1. slot CPU 0: ici se branche le Strong ARM
  2. slot CPU 1: ici la carte 486 d'émulation PC
  3. RAM 64Mo
  4. RAM 16Mo
  5. VRAM pour des résolutions étendues
  6. Le lecteur de disquettes
  7. le lecteur/graveur CD
  8. La carte avec le Strong ARM
  9. deux connecteurs pour cartes d'extension, j'en utilise un pour l'EtherLAN
  10. le système en ROM, ici l'OS3.70 que j'ai remplacé par un OS4.39


Les deux cartes processeur:
Le Strong ARM
Processeur principal RISC



Le 486SX/40
Processeur pour l'émulation PC

La carte d'émulation PC est basée sur un 486 SX/40, on peut y adjoindre une image de disque dur (jusqu'à 2Go) et utiliser autant de RAM qu'on le souhaite, dans la limite de celle installée sur l'Acorn.

Vous aurez besoin de divers pilotes pour la faire fonctionner, ils se trouvent tous à cette adresse:
PC Card Software
  • Les binaires de la version 3.06
  • Le Divacode pour obtenir un code d'enregistrement
  • le PCConfigpatch car j'utilise une version "Adjust" du bureau

Voici mon dossier contenant les installateurs décompressés. On lance d'abord Divacode pour générer un code!


Puis l'installateur logé dans le dossier Release. Puis le patch de PCConfig avant toute utilisation. On obtient au final ce dossier contenant le logiciel pour démarrer l'émulation PC. C'est une bonne idée de commencer par PCConfig pour vos réglages et créer une partition C:.


Puis, l'utilisation de MkBootDsc crée une disquette HD de lancement avec le pilote de CD Rom pour DOS/Windows ainsi que d'autres utilitaires. En laissant la disquette dans le lecteur vous pouvez lancer PC afin de booter sous DOS. L'accès au lecteur CD M: permet de lancer l'installation de Windows 95 par exemple. Ce que j'ai fait.


On obtient une configuration sous Windows 95 avec:
  • Disque dur de 2Go
  • Ram 32Mo dans mon cas
  • Carte graphique en True Color
  • Lecteur CD Rom
  • Carte Sound Blaster
Pour la carte graphique et la carte son, il faudra faire l'installation manuellement après l'arrivée sur le bureau en utilisant les pilotes fournis sur la disquette.

Ci-contre, tout fonctionne, vidéo avec son!
J'ai réglé l'écran PC en 16 bits comme l'écran du RiscPC, ceci accélère grandement l'émulation!


Le bureau
On y voit le résultat du calcul des BogoMIPS



Le disque ZIP

Le Risc PC formate les disques ZIP de manière particulière. Ils ne sont pas lisibles par les autressystèmes! J'ai donc écrit un petit programme sur Atari qui me permet de récupérer les fichiers.

Ci-contre, sous RiscOs, j'ai écrit deux fichiers sur le disque ZIP:
  • La petite fenêtre est celle du ZIP avec un fichier texte et une archive compressée
  • la grande fenête est une vue du fichier texte
  • la fenêtre moyenne contient une vue des fichiers compressés dans l'archive (avec SparkFS)
Le programme READZIP

Ensuite, j'insère le disque dans le lecteur de l'Atari. Celui-ci ne peut pas le lire directement. Avec mon programme, on affiche de manière simple le catalogue du disque, on y retrouve les deux fichiers copiés avec quelques infos pour chacun.

Le programme attend simplement un numéro (ici 0 ou 1) pour traiter le fichier correspondant à sauvegarder sur un disque Atari.

Le programme est écrit en FORTH avec des routines assembleur pour transformer les WORD et LONG de little endian à big endian, il accèdes directement aux secteurs de la disquette ZIP
Après la sauvegarde, on peut relire le fichier texte:
Ou décompresser le fichier ZIP, on retrouve la liste des fichiers présentés plus haut:


Changer les ROMs



Le système installé, lorsque j'ai acquis cette machine, n'était pas très stable ni au mieux. Les ROMs étaient celles du RiscOS 3.70 mais le système 4.02 était chargé en RAM au boot (SoftLoad). Le dossier !BOOT ne semblait pas standard et j'avais du mal à m'aligner sur les conseils des autres Acornistes.
Ci-contre, vous voyez les deux composants du système 3.70.


J'ai donc acquis le système RiscOS 4.39 avec son CD d'installation. Cette dernière se fait assez facilement. On doit tout d'abord changer les composants! Le remplacement est délicat car il y a peu de place autour pour insérer une lame qui permette de soulever les circuits.
Ceci étant fait, on reboote avec DEL appuyé pour réinitialiser la mémoire CMOS car les valeurs ont changé par rapport aux versions précédentes.


Puis, arrivé sur le bureau (en 640x480), remettez les paramètres essentiels en route (la résolution, le CD si il n'a pas été détecté!

On insère ensuite le CD et on lance l'installation. Un nouveau dossier !Boot est créé avec les nouvelles fonctionnalités du système 4.39.

Voilà, on reboote une dernière fois, et tout est prêt !


La carte EtherLAN



La carte EtherLAN500 a posé de gros problèmes dès son insertion:
  • La souris série n'était plus reconnue
  • le lecteur CD non plus
  • le son avait disparu
Un vraie catastrophe et aucun réglage ne resistait au boot! La réponse fut la découverte d'un module CMOSlock lancé par la ROM de la carte réseau et qui bloquait ces réglages.

La solution fut de passer en mode commande (F12) et de taper
UNPLUG CMOSLOCK
Ordre a retaper lors du changement de ROM également!

Selon certains ces cartes viennent du monde de l'éducation pour la mise en réseau des machines sans que les élèves puissent modifier la machine.

Cette carte m'a gracieusement été envoyée par John W. qui a pris beaucoup de son temps pour m'aider à la configuer..!


Ceci étant fait, je suis allé dans le panneau CONFIGURE, puis sur l'icone NETWORK et enfin sur INTERFACE.
Je choisis la carte EtherLAN500.
Ensuite, je clique sur CONFIGURE et je valide le VIA DHCP. C'est tout pour utiliser ma LiveBOX de chez Orange.
Pour surfer sur le Net, on m'a vivement conseillé Netsurf qui est un programme rapide et simple à utiliser.



Depuis le 15 décembre 2007